Médecin généraliste

Le médecin généraliste accueille tous types de patients (enfants, adultes, du nourrisson à la personne âgée) et s'occupe de pathologies très diverses (affections orl de type angine, sinusite, suivi cardio-vasculaire, hypertension, diabète, problèmes orthopédiques bénins de type entorse...).

Dans son cabinet ou en visite à domicile, la consultation suit une démarche clinique rituelle :
- il commence par un entretien (anamnèse) avec le patient sur ses troubles (fièvre, douleurs...) ; le médecin écoute son patient et lui pose des questions orientées. Cet entretien permet de connaître les antécédents du malade, les symptômes ressentis, l'ancienneté et l'évolution de la maladie, les traitements en cours, les besoins ou attentes éventuelles du patient...
- le médecin poursuit avec un examen clinique (physique) ; après l'entretien, le médecin a souvent une idée assez précise de la maladie ; cet examen clinique permet de rechercher des signes physiques concordants pour appuyer ou affiner son diagnostic. Il utilise pour cela l'inspection (température, tension artérielle), la palpation (ganglions, abdominal, gynécologique...), l'auscultation (écoute des bruits du coeur et des poumons avec un stéthoscope), la percussion (test des réflexes, évaluation neurologique).

Pour parfaire son diagnostic, le médecin généraliste peut également pratiquer ou prescrire des examens complémentaires au cabinet (comme un électrocardiogramme), dans un laboratoire d'analyses médicales (prise de sang, biopsie) ou dans un cabinet de radiologie (radiographie, scanner, IRM...).

Une fois le diagnostic posé, le médecin peut faire une prescription, qui peut être médicamenteuse, des séances de kinésithérapie, des soins infirmiers, une prise en charge par un orthophoniste... l'orientation vers un médecin spécialiste...

Il peut également effectuer lui-même des soins au cabinet (pansement, vaccin, injection, suture).

Le médecin a également une mission médico-légale.
Dans ce cadre, il peut délivrer des certificats (ou des attestations) :
- pour la pratique d'activités sportives (certificat de non contre-indication à la pratique d'un sport),
- pour servir de base à fin d'ester en justice (constatation de préjudice physique ouvrant droit à indemnisation),
- pour conduire à une hospitalisation sans consentement (hospitalisation à la demande d'un tiers, hospitalisation d'office).
A ce titre (rôle médico-légal), le médecin généraliste délivre également les certificats de décès.